A deux pas DE LA GHRIBA, DAR ENNOUR - MAISON D'HOTES:

Si vous venez sur l’île de Djerba remonter le temps en pèlerinage à la Ghriba pour des vacances entre amis, Dar Ennour vous offre une location inégalée dans un Riad de charme respectueux des traditions.
Avec 6 chambres pouvant accueillir plus 12 personnes et idéalement située à 2km de la plus vielle synagogue d’Afrique, Dar Ennour est le lieu idéal pour vous faire vivre en famille des moments inoubliables grâce à la magie du lieu.

LE PELERINAGE :
Officiellement, le pèlerinage célèbre l’anniversaire de la mort de 2 éminents rabbins kabbalistes : Rabbi Meyer Baal Nich, homme de miracles, et Rabbi Shiméon Bar Yohai, à qui les juifs d’Afrique du Nord attribuent l’un des commentaires du Zohar, le livre des Splendeurs, l’un des grands ouvrages de la mystique juive, mais la légende dit que le pèlerinage célèbre une étrangère (Ghriba) qui aurait eu des dons miraculeux de guérison et possédait une aura de sainteté.
Au moment du pèlerinage, on y vient donc du monde entier et on y prie pour que ses vœux soient exaucés.

UN PEU D'HISTOIRE :
Parmi tous les lieux de culte d’Afrique du Nord, la Ghriba est considérée comme le plus sacré. Selon la tradition orale des rabbins de Tunisie, l’histoire de ce lieu saint remonterait à la destruction du premier temple de Jérusalem par le roi Nabuchodonosor, en 565 avant l'ère chrétienne. Les serviteurs du temple, les Cohanims (pluriel de Cohen), ayant échappé au massacre, réussirent à emporter l’une des portes du temple. Ils s’enfuirent en bateau, en suivant la route des Phéniciens bâtisseurs de Carthage, et celle d’Ulysse qui, retenu à Djerba par des fleurs enivrantes, lui avait donné le nom d’Ile des Lotophages. Les Cohanims choisirent donc cette île aux mille fééries qui, croulant sous les arbres fruitiers, évoquait pour eux le jardin d’Eden. Ils y battirent la première synagogue d’Afrique sous laquelle ils célèbrent la précieuse relique du temple. La synagogue actuelle, érigée au siècle dernier, le fut sur le même emplacement. Rejoints au fil des siècles par les descendants des autres tribus d’Israël, les juifs de Djerba convertirent au judaisme les tribus berbères locales - dont la plupart seront ultérieurement islamisées par les Arabes. Le mot Ghriba signifie l’étrangère, l’étonnante, la solitaire.